Guides et conseils

Les frais à ne pas oublier lors d’un achat immobilier

Les frais à ne pas oublier lors d’un achat immobilier

Les frais à ne pas oublier lors d’un achat immobilier

En complément du montant du bien que vous avez trouvé, il y a des frais annexes à prendre en compte afin de calculer le budget total de l’acquisition.

  • Les frais de notaire

Une acquisition dans l’ancien ou dans le neuf engendrera obligatoirement des frais de notaire. D’environ 7% du prix du bien dans l’ancien et d’entre 2 à 3% pour le neuf, ils sont à régler par l’acquéreur. Cliquez ici pour estimer les frais de notaire relatifs à votre acquisition !

La majorité de ces frais correspond à des droits fiscaux que le notaire récupère afin de les reverser au Trésor Public. Ces frais sont soumis à un tarif obligatoire qui est le même, peu importe l’étude que vous choisirez.

  • Les frais d’agence

Si vous passez par une agence immobilière pour acheter votre bien, l’agent immobilier, lors de la signature du mandat de vente, choisi de mettre sa commission à la charge du vendeur (incluse dans le prix de vente) ou à la charge de l’acquéreur, ce qui arrive le plus fréquemment.

De l’ordre de 3 à 6% du prix de vente, les frais d’agence sont fixés librement, ils ne sont pas encadrés par loi. Toutefois, si le vendeur accepte une offre inférieure au prix fixé initialement, l’agence devra réduire sa commission.

  • Les frais liés au crédit immobilier

La majorité des acquéreurs achetant via un crédit immobilier, il est conseiller de passer par courtier afin d’avoir une estimation en amont des frais qui seront liés au crédit. Il faudra prendre en compte les assurances de prêt, les frais de dossier, les frais de garantie, ainsi que les éventuels frais de courtage. Pour cela, n’hésitez pas à réaliser une simulation de prêt !

  • Les frais à ne pas négliger

N’oubliez pas les différents frais pouvant être liés au logement :

  • La taxe d’habitation sera due par celui qui occupait le logement au 1er janvier de l’année d’acquisition (le vendeur).
  • La taxe foncière sera répartie au prorata du temps passé dans le logement depuis le 1er janvier par le vendeur et l’acquéreur.
  • Les charges de copropriété sont dues par celui qui est copropriétaire au moment où elles devront être réglées.
  • Les travaux votés par la copropriété avant le compromis sont pris en charge par le vendeur ; pour ceux votés entre le compromis et l’acte authentique, ils sont également à la charge du vendeur, sauf si ce dernier donne pouvoir à l’acquéreur d’assister à l’assemblée générale et donc de voter à sa place.

L’ensemble de ces frais doit être pris en compte. N’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers, ils sauront répondre à vos questions et vous accompagner ! Vous pouvez également venir faire un tour sur notre site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>